Retour sur mes premiers mois en tant qu’employé Microsoft

Carte de visite

Suite à mes deux stages au sein de la branche Consulting de Microsoft, j’ai eu la chance d’intégrer l’entreprise en tant qu’employé « permanent ». Lorsque j’étais stagiaire, ma tâche principale était de développer les applications internes, mais depuis que j’ai intégré ma nouvelle équipe il est beaucoup plus complexe d’expliquer ce que je fais au quotidien car mes tâches sont beaucoup plus variées.

En général, je commence par dire que je travaille au support, les gens s’imaginent alors que je passe mes journées au téléphone derrière mon PC pour expliquer comment brancher des câbles. J’affine en expliquant que mon poste est Responsable Technique de Compte et là c’est souvent plus flou : « donc tu fais de la technique ? de la gestion de projet ? tu gères des hommes ? un budget ? »

Pour être plus précis, sur mon contrat de travail il est bien mentionné « Responsable Technique de Compte » et ce qui au niveau des outils RH de Microsoft se traduit par « Technical Account Manager » (TAM). Mais que fait le TAM ? Le Responsable Technique de Compte est une personne qui gère les contrats de Support Microsoft Premier (support « premium » à destination des entreprises) ainsi que les services délivrés chez le client qui y sont rattachés.

Je distingue volontairement la gestion de services et la gestion de projet car le support intervient généralement en phase de production et plus rarement en période de projet au sens classique du terme, mais ce n’est pas pour autant que le TAM n’aura pas à prendre les dimensions que l’on retrouve habituellement en mode « projet ».

Au final, le TAM est chargé de s’assurer que tout se passe pour le mieux sur les environnements de production de ses clients, et ce, toutes technologies confondues. Le TAM intervient donc aussi bien sur des questions réseau que système, virtualisation, cloud, base de données ou développement en proposant les services nécessaires pour assurer la qualité et la protection des infrastructures et applications informatiques.

Maintenant mon intitulé de poste au sein de Microsoft n’est pas exactement « TAM », mais « TAM ADM ». Quelle différence me direz-vous ? Même si le TAM est censé adresser tout type de problématiques, il en existe quelques variantes chez Microsoft : le « TAM ADM » en est une. L’ajout du terme « ADM » qui signifie « Application Development Manager », ou « Responsable du Développement des Applications » en français, désigne un TAM spécialisé sur les questions liées à l’ingénierie logicielle.

Cependant, l’ADM doit aussi être capable d’adresser toutes les technologies au même titre que le TAM, c’est pour cela que le titre complet est « TAM ADM ». Pour ce qui est des clients, ils peuvent avoir seulement un TAM, un TAM et un ADM ou uniquement un ADM cela dépend des problématiques qu’ils souhaitent couvrir grâce à leur contrat de support.

Le Responsable Technique de Compte assure également l’envoi d’informations proactives (en avance de phase) et le suivi des incidents pour en accélérer la résolution constituant ainsi le point de contact privilégié du client auprès du support. Le support technique en lui-même est réalisé par des ingénieurs support et des ingénieurs de terrain spécialisés par technologie.

Mes explications sont probablement incomplètes tant le métier est vaste. D’ailleurs, même si les grandes lignes resteront identiques, une autre personne vous donnera probablement une vision différente de ce métier passionnant.

En plus des activités « habituelles » de mon métier, j’ai en charge le développement et la migration vers le cloud Azure d’outils internes avec des stagiaires (Julien et Valentin) dont j’assure également l’encadrement. Je contribue par ailleurs à la rédaction, à la traduction ou à la relecture de communications clients et de documents tels que le livre blanc « Migration vers Internet Explorer 11 et compatibilité des applications d’entreprise ».

La description qui m’avait été faite du poste était très claire, et en l’acceptant je me demandais si la technique n’allait pas me manquer. Aujourd’hui, je peux dire que ce métier me convient parfaitement car je suis libre de pouvoir pousser la partie technique à ma convenance tout en intervenant également sur d’autres types de sujets.

Facebooktwitterlinkedinmail

1 Commentaire

  1. Pingback: Responsable Technique de Compte Microsoft - Kezako ? - Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *